L’écriture du Coran

Le Coran est écrit en arabe. Une caractéristique de la langue arabe est que les verbes qui sont écrits sans voyelles peuvent être lus à la fois à la forme active ou passive. Lorsque le Coran fut assemblé, il était écrit en koufic, une sorte d’écriture arabe qui ne contient pas de voyelles. Plus tard, lorsque les gens voulurent y ajouter des voyelles, un problème majeur se présenta. Ils eurent à décider quels verbes étaient actifs et lesquels étaient passifs. Ils devaient déterminer la signification du mot d’abord avant d’ajouter les voyelles. Un mot arabe sans ces marques pourrait avoir différentes significations. Ainsi plusieurs interprétations différentes sont possibles.

Voici un exemple d’un mot en écriture arabe et les significations différentes qu’il pourrait avoir.

Pour donner une idée de sa taille, le Coran est un peu plus petit que le Nouveau Testament. Il contient 114 chapitres ou sourates qui varient beaucoup en longueur. Les chapitres sont arrangés selon la longueur: les plus longs viennent en premier, puis viennent les plus courts. Dans le Coran arabe, les chapitres ne sont pas numérotés, mais chacun porte un titre comme par exemple: “La Vache”, “Les Femmes”, “Les Croyants”. Les chapitres sont subdivisés en 6 236 versets.

Ce n’est pas Muhammad qui a écrit les sourates qui lui ont été révélées. Pendant sa vie les gens apprenaient par cœur le Coran. Une petite partie seulement a été rédigée, et même cela a été fait un peu au hasard. Des portions ont été écrites sur des feuilles de palmier, d’autres gravées sur de la pierre. D’autres encore sur des os d’animaux, et encore sur d’autres matériaux. On rapporte qu’après la mort de Muhammad sa chèvre aurait mangé une partie du chapitre 33 “Les Confédérés” qui avait été écrite sur un morceau de tissu placé sous son oreiller. Aïcha, sa plus jeune femme, fut celle à qui avait été confié le chapitre et c’est elle qui rapporta l’incident.

Abou Bakr et Omar, les deux premiers califes, travaillèrent à rassembler toutes les archives du Coran, et bientôt il y eut quatre versions rivales. Quand Othman devint calife en 644 après J.-C., il ordonna que toutes les versions à l’exception d’une soient détruites. C’est celle dont nous disposons aujourd’hui. Cependant, une édition différente continua de circuler jusqu’à l’an mil (1000).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s