Hors des églises, ou dans les églises ?

Un débat a lieu pour savoir s’il faut sortir des églises organisées et institutionnalisées ou s’il faut y entrer et y rester. Il semble que beaucoup de ces débats sont de faux débats. Quels sont les vrais problèmes et quelles sont les solutions bibliques ?

Il faut partir des faits. On assiste actuellement à un important mouvement qui ressemble plus à un mouvement de fond qu’à un mouvement ponctuel et marginal. Beaucoup de chrétiens quittent les églises organisées et institutionnalisées pour se retrouver en petits groupes informels ou de maisons ou parfois complètement isolés.

Par « églises organisées et institutionnalisées », il faut comprendre les églises appartenant à des dénominations diverses ou les églises indépendantes structurées en associations cultuelles déclarées, disposant de locaux, de budgets, de responsables reconnus (pasteurs ou anciens) et organisant diverses réunions publiques : cultes, réunions de prière, réunions d’enseignement biblique en général.

Pour quelles raisons ces chrétiens quittent-ils leurs églises ?

Tout d’abord, il y a le cas des mécontents qui quittent leur église pour des motifs futiles ou charnels ou parce qu’ils ne supportent aucune autorité. Une vie non abandonnée à Dieu est la source directe ou indirecte de la plupart des problèmes de la vie chrétienne, que ce soit au sein de la famille ou au sein des églises. Les œuvres de la chair sont manifestes : rébellion, amertume alors que l’amour-propre est blessé, animosité, rancunes, médisances, calomnies, jugements selon l’apparence et non selon la vérité, etc…

Les mécontents de ce type trouveront toujours des sujets de mécontentement où qu’ils soient et quoi qu’on leur propose car ils véhiculent le problème en eux-mêmes. Tant que la chair vivra, nous rencontrerons toujours ce problème, hors ou dans ces églises organisées. On peut même dire qu’un petit groupe de maison, composé uniquement ou essentiellement de chrétiens charnels, présente la pire situation qui soit ! Car des chrétiens charnels peuvent vivre plus ou moins cachés au sein d’une grande église organisée alors qu’ils ne peuvent rester cachés au sein d’un petit groupe et peuvent facilement provoquer des dégâts !

La solution à ce problème de la chair reste partout la même : le message de la croix dans ses deux aspects[1], apporté par des prédicateurs qui l’ont eux-mêmes expérimentée et l’apprentissage d’une vraie marche[2] par l’Esprit du Seigneur[3], dont la caractéristique fondamentale est l’amour divin[4]. Il est clair qu’un responsable de groupe ou d’église ne peut donner que ce qu’il a reçu. S’il ne sait pas, concrètement, ce qu’est pour lui-même la vie crucifiée et la marche par l’Esprit, comment peut-il guider et conseiller les autres dans ce domaine ?

La majorité de ceux qui se trouvent « hors de l’église » n’est pas composée de ces rebelles et de ces mécontents. Beaucoup de petits groupes informels ou de maisons sont composés de chrétiens consacrés[5], désireux d’obéir[6] sincèrement à leur Seigneur[7] en Esprit et en vérité et soucieux de rester fidèles[8] à Dieu et à Sa Parole.

Il est certain que ces chrétiens courent le risque d’un certains légalisme[9] et d’un certain exclusivisme, avec le risque de se renfermer sur eux-mêmes, ayant le désir de rester fidèles et de ne pas se souiller au contact du péché ou de l’apostasie[10]. Toutefois, ces chrétiens sont parmi ceux qui peuvent entendre la voix du Seigneur car leur cœur est bien disposé.

Bien souvent, ils ont dû se résigner à quitter une église à contrecœur, après beaucoup d’hésitations et de combats en laissant beaucoup d’amis et en versant beaucoup de larmes. Souvent c’était l’église qui les avait vus naître dans le Seigneur. Certains ont sincèrement voulu savoir si c’étaient bien eux qui étaient « normaux » en se plaçant honnêtement devant le Seigneur, afin qu’Il leur montre la vérité concernant leurs motivations profondes et réelles.

Beaucoup cherchent alors à rejoindre une autre église proche quand c’est possible…

Si ces chrétiens ne sont pas des rebelles systématiques, pourquoi donc ont-ils quitté leur église ?

Voici quelques raisons essentielles parmi les plus souvent évoquées. Elles ne sont pas présentées par ordre d’importance. Ces raisons ne sont pas nombreuses mais déterminantes pour prendre la décision de quitter une église.

  • Une montée régulière de l’apostasie dans l’église.

L’apostasie peut être définie comme l’abandon de la Vérité de la Parole du Seigneur. Peu à peu les responsables de l’église ont laissé s’introduire des doctrines et des pratiques qui n’étaient pas bibliques ou des interprétations humaines de la Parole de Dieu. Il ne s’agissait pas de questions superficielles tel le fait de prendre le fruit de la vigne de la Cène dans une coupe ou des gobelets individuels ! Mais il s’agissait de fausses doctrines concernant des problèmes graves comme, par exemple, l’exercice de l’autorité pastorale, l’encouragement du divorce et du remariage, l’exercice du ministère féminin au sein de l’église ou encore l’acceptation de faux dons spirituels, de fausses prophéties personnelles aux conséquences catastrophiques, « d’expériences nouvelles dans l’Esprit[11] » plus charnelles ou démoniaques que conduites par le Saint-Esprit[12], etc… Manifestement, ces frères et sœurs ont eu la conviction que, loin de se rapprocher de la Vérité du Seigneur et de Sa Parole, leur église dérivait de plus en plus dans l’apostasie. Ils ont prié, intercédé, averti les responsables[13] mais n’ont pas été entendus. Ils sont parvenus au point où le Seigneur leur a demandé de partir, s’ils ne voulaient pas participer au compromis ambiant, ni être jugés par le Seigneur[14].

Il est vrai que nous vivons dans l’apostasie de la fin des temps, annoncée par le Seigneur et Ses apôtres[15]. Il est immanquable que cette apostasie se répande partout où elle le peut. Il ne s’agit pas du fait qu’une église enseigne encore des doctrines qui ne sont pas réellement en accord avec la Parole de Dieu[16]. Car si les membres de cette église, et notamment ses dirigeants, ont l’amour de la vérité[17], ils seront éclairés par le Seigneur et parviendront à abandonner ce qui était faux ou incomplet[18].

Quand le cœur de tous est animé par l’amour de la Vérité et par un amour fraternel sincère[19], il est possible de vivre et de travailler ensemble, de progresser ensemble dans la bonne direction. Quand il y a une résistance ou une opposition à la Vérité de l’Esprit ou de la Parole, cela devient impossible.

Le problème de fond ne consiste pas à choisir entre les églises organisées et les groupes de maison ou informels. C’est un faux problème. Le problème de fond est l’amour du Seigneur et de Sa Parole, la connaissance et la pratique de la Vérité, le désir sincère de vivre dans la sanctification et de produire le Fruit de l’Esprit. Un groupe de maison peut être apostat et une église « organisée » dans la vérité et vis versa !

  • Le fait que le péché connu soit ouvertement toléré ou accepté dans l’église.

Ce fait important est souvent lié à celui que nous venons d’évoquer. La Vérité est toujours associée à la sainteté et l’apostasie à la montée du péché !

Si, dans une église, le péché connu est manifestement toléré par les responsables et la plupart des membres de l’église, les conséquences sont graves pour tous. C’est une porte ouverte à Satan[20] pour détruire l’église[21], brutalement ou progressivement.

Il ne s’agit donc pas du péché connu en train d’être confessé et réglé[22], car il faut un certain temps pour que se fasse la lumière et la solution trouvée. Par exemple, de jeunes convertis[23] pratiquant encore certaines formes de péché doivent être éclairés par un enseignement vrai. Tout ne peut pas être réglé en une seule fois dans une église, mais les situations ou problèmes doivent évoluer progressivement dans la bonne direction.

Le problème est grave quand il s’agit d’un péché connu et pratiqué aux yeux de tous (ou presque) sans que les responsables et la majorité de l’église ne semblent s’en soucier et se positionner : adultère, fornication, pratiques illicites, trafics, malhonnêtetés, mensonges, détournements d’argent… péchés pratiqués parfois par les responsables eux-mêmes, péchés qui ne sont parfois connus que par certains membres anciens de l’église ou proches des responsables.

La liberté que nous avons en Christ ne doit pas être employée pour vivre selon la chair[24] et ne nous autorise pas à cautionner le péché et vivre dans le compromis auprès de lui[25]. Les enseignements du Christ et des apôtres sont très clairs à ce sujet. Paul, par exemple, a sévèrement reproché aux Corinthiens de supporter au milieux d’eux un « frère » qui vivait ouvertement avec la femme de son père (1 Co 5 : 1 ; Lv 20 : 11). Une église qui accepte et pratique ouvertement de telles situations est répréhensible. Et si elle ne veut pas entendre la répréhension nous ne devons avoir aucune part avec elle[26].

Il ne s’agit pas de se mettre dans une tour d’ivoire en prétendant que nous, « les parfaits », nous méprisons et ne pouvons supporter la présence des « pécheurs » au sein de l’église ! Une telle attitude est charnelle. C’est le levain même des pharisiens[27] ! Non. Il s’agit d’être honnête avec soi-même et avec les autres, d’accepter d’être repris dans l’amour si nous le méritons et aussi de reprendre les autres dans l’amour si cela est nécessaire[28]. Ne devons-nous pas « lutter jusqu’au sang contre le péché qui nous enveloppe si facilement » (Hb 12 : 1) ? Si nous luttons par l’Esprit du Seigneur, nous lutterons avec Sa force et nous entrerons dans la victoire de Christ[29].

  • Un autoritarisme abusif de la part des responsables, pasteurs ou anciens de l’église.

Un ancien de l’église ou un berger du troupeau ne peut être qu’animé par l’Esprit de Son Maître[30], qui est un esprit de service et de sacrifice[31], tout en défendant fermement la Vérité dans l’amour et en indiquant clairement la direction spirituelle au troupeau.

A partir du moment où un responsable d’église, pasteur ou ancien, commence à exercer une autorité tyrannique sur l’église[32], à imposer sa volonté sans discussion[33] et à s’immiscer abusivement dans la vie privée des chrétiens[34], les limites bibliques sont franchies. Là où est l’Esprit du Seigneur, là aussi est la liberté[35]. Mais il s’agit d’une vraie liberté spirituelle, sans esprit de jugement charnel[36] ni soumission de notre volonté par des moyens charnels.

Nous ne pouvons pas obéir aveuglément, sous prétexte de soumission à l’autorité, à un responsable (parfois autoproclamé et non appelé par Dieu) qui voudrait ouvertement nous obliger à obéir à sa volonté humaine, voire à l’accompagner dans le péché et dans l’apostasie. Si Dieu nous a libérés en Christ[37], ce n’est pas pour que nous acceptions de nous remettre sous un autre joug que celui du Seigneur (Ga 5 : 1) !

Il est vrai que certains exemples peuvent être extrêmes[38], mais ils illustrent une dérive manifeste de l’exercice de l’autorité pastorale, dérive qui peut être très progressive et dont on ne s’aperçoit pas forcément au début.

  • Un œcuménisme toujours plus envahissant.

Les responsables sont de plus en plus ouverts à des « rencontres œcuméniques » avec des église apostates. Il peut aussi s’agir de la décision de se fédérer ou d’appartenir à un mouvement « officiel et reconnu » par souci de « faire masse » devant les autorités ou de bénéficier de la renommée, de l’appui et du soutien proposés par les grands mouvements religieux.

Le problème de fond n’est pas d’appartenir ou non à un mouvement ou à une structure. Le problème est le suivant : « Est-ce que le fait de se joindre à ce mouvement ou à cette structure va être pour nous un atout dans notre progression et notre marche chrétiennes, ou un frein dans la connaissance et la pratique de la Vérité ? Serons-nous pris dans un piège dont nous aurons beaucoup de mal à sortir ? Serons-nous gagnés par un esprit qui n’est plus le Saint-Esprit, un évangile qui n’est plus le vrai Evangile et un « Jésus » qui n’est plus le vrai Jésus ? En un mot, aurons-nous réellement la conviction que nous serons dans la volonté de Dieu en décidant de nous fédérer ou de nous joindre à cette structure humaine ?[39] »

Si nous n’avons pas cette conviction, nous ne sommes certainement pas des rebelles ou des « diviseurs du Corps de Christ » même si nous pouvons être accusés de l’être !

Voici les raisons qui semblent les plus importantes et les plus déterminantes, dans les décisions de quitter les églises qui ont été invoquées. Parfois, plusieurs de ces raisons sont invoquées ensemble. Ces raisons sont légitimes et ont parfois conduit l’Esprit Saint à demander à des chrétiens de quitter une église sans toutefois quitter le Corps de Christ, l’Eglise.

L’essentiel est de garder la bonne vision biblique du Corps de Christ[40] et celle de la véritable autorité dans l’Eglise[41].

Mais un chrétien[42] ne peut pas être solitaire ; il a besoin, à la fois pour grandir et pour exercer le ou les dons que lui confie le Seigneur[43], d’appartenir à un Corps et d’être soumis à une Autorité. Le Corps est l’Eglise dont le Christ est la tête et l’Autorité est celle du Saint-Esprit et de la Parole de Dieu. Les anciens de l’Eglise ne font que participer activement à l’exercice de cette Autorité divine.

Entrer, ou sortir ?

Le problème n’est certainement pas d’entrer dans une église locale ou d’en sortir ! Le problème est, avant tout, de savoir si l’on est d’abord entré dans l’Eglise de Christ, qui est Son Corps, par une vraie nouvelle naissance spirituelle[44]. Pour Dieu, il n’y a qu’une seule Eglise, le Corps vivant de Christ composé de tous ceux qui ont accepté Jésus-Christ comme leur Sauveur et leur Seigneur[45] et qui sont donc passés par la repentance[46] et une vraie nouvelle naissance spirituelle.

Ceux-là, Dieu les fait Lui-même entrer dans Son Eglise unique. Ils en sont membres de droit, de manière organique et non institutionnelle. Notre « carte de membre » de cette Eglise est la lettre vivante que Dieu a écrite dans notre cœur régénéré, par le sang précieux de Christ et le doigt de Son Esprit (Ez 9 : 4)[47] !

Où que nous sommes, quelque soit la localité où nous nous trouvons, la véritable église locale est d’abord constituée par tous ceux qui sont nés de nouveau en Christ. Ils peuvent être répartis dans divers groupes ou églises, qui ne sont peut-être pas forcément de même obédience, ils peuvent se connaître ou non, ils peuvent même se trouver seuls pour un temps dans leur maison, mais ils font tous partie de l’Eglise de Christ.

Par ailleurs il y a dans beaucoup d’églises locales des « chrétiens » qui ne sont pas nés de nouveau, donc qui ne font pas partie du Corps de Christ, mêlés à d’autres qui en font partie. Il y a même des bergers et des conducteurs qui ne sont pas réellement nés de nouveau[48] !

Compte tenu du contexte, il est primordial que les vraies brebis du Seigneur soient en relation directe avec Lui et guidées par Son Esprit afin de pouvoir discerner Sa volonté et suivre Ses voies. C’est alors, en fonction des considérations personnelles et locales, que le Seigneur pourra leur demander de se joindre à tel groupe ou à telle église et qu’elles pourront savoir quand le Seigneur leur demandera, éventuellement, d’en sortir pour rejoindre un autre groupe ou ouvrir leur maison ou encore rester momentanément seules.

La situation actuelle est tellement confuse qu’il est vital que les chrétiens sachent être dirigés personnellement par le Seigneur et s’affermissent en Lui pour ne pas être influencés par « tout vent de doctrine » ou pour ne pas suivre aveuglément des conducteurs qui pourraient être des loups ravisseurs ! Quand on est un jeune converti, cela peut ne pas être facile mais le Seigneur est vivant et l’on doit compter sur Lui[49] !

Dans la Bible et l’Eglise des premiers temps, nous voyons que les chrétiens avaient conscience d’appartenir à un même Corps et à une même Eglise. Il y avait des problèmes, il y avait des brebis et des bergers charnels, mais il y avait un Corps uni dirigé par des bergers unis[50], malgré leurs différences d’opinions et de caractères, tous étant sous la direction réelle du Seigneur.

Peu à peu, et même assez vite, les choses ont changé. Des églises se sont endormies, d’autres sont tombées dans des séductions diverses, d’autres encore se sont réveillées, créant les mouvements divers que nous voyons aujourd’hui[51]. Le problème n’est pas dans la division apparente des églises. Les vraies questions sont les suivantes :

  • Avons-nous, en tant que chrétiens et où que nous soyons, l’amour du Seigneur et de Sa Parole ?[52]
  • Avons-nous l’amour de la Vérité ?[53]
  • Avons-nous la volonté ferme de marcher dans l’obéissance au Seigneur ?[54]
  • Avons-nous le désir de porter le bon fruit de l’Esprit ?[55]
  • Voulons-nous nous charger de notre croix chaque jour et suivre Jésus ?[56]
  • Avons-nous la foi afin que le Seigneur puisse nous diriger dans Sa volonté, par Son Esprit et Sa Parole ?[57]

Si c’est le cas, le Saint-Esprit ne peut pas manquer de nous diriger, à savoir si nous devons entrer dans une église ou en sortir, ou encore si nous devons suivre une autre ligne d’action ! De toute manière nous ne sortirons jamais de l’Eglise de Christ ! Et nous saurons toujours reconnaître l’autorité spirituelle d’un vrai berger appelé par Dieu !

Le véritable réveil spirituel[58], pour tous les chrétiens, consiste à ne pas se laisser enfermer dans une vision étroite de l’Eglise, limitée à notre groupe ou à notre dénomination mais à nous ouvrir réellement, dans un souci commun de communion et de recherche de la Vérité, à tous ceux qui sont réellement nos frères et nos sœurs dans notre environnement proche, selon la conduite de l’Esprit et quelle que soit la structure à laquelle ils puissent appartenir[59], ou quel que soit leur absence d’appartenance à une structure !

Ceci ne veut pas dire la nécessité de quitter systématiquement les églises organisées ou institutionnelles pour rejoindre des groupes de maison ou pour « aller seul dans le désert » ! Le fait de vouloir créer et organiser un « mouvement des églises de maison » ou un « mouvement des chrétiens sortis des églises » est déjà une erreur en soi ! Pourquoi « créer un mouvement » alors que nous appartenons déjà au Corps de Christ ? Par ailleurs, quand c’est le Seigneur qui suscite un mouvement, gardons-nous de vouloir « l’organiser » de manière humaine et charnelle ! Mais suivons les principes d’organisation divine que nous donne la Parole de Dieu !

Il s’agit donc de voir s’il est possible de rencontrer et de fréquenter fraternellement les vrais chrétiens qui nous entourent, de prier avec eux, de partager leurs soucis et leurs problèmes, et d’étudier la Bible avec eux, tout en reconnaissant les ministères, les bergers que le Seigneur fait lever !

Une telle chose n’est possible que si les dirigeants eux-mêmes acceptent de partager une telle vision du Corps et exercent leur ministère d’ancien au bénéfice de tout le troupeau qui les entoure, sans être entravés par les sigles et les dénominations.

Il faut que les anciens refusent systématiquement toute notion de « propriété personnelle » du troupeau qui leur est confié ! Un véritable dirigeant devrait par exemple se réjouir en pensant à l’intérêt spirituel de ses brebis si l’une des brebis de « son » assemblée venait lui dire qu’elle avait trouvé ailleurs une meilleure nourriture et une meilleure communion fraternelle ! Il devrait aussi pouvoir se remettre en question si cela était nécessaire et chercher à savoir pourquoi cet autre troupeau est mieux nourri que le « sien » !

C’est d’ailleurs exactement ce que nous pensons que Dieu fait en ce moment, dans cette fin des temps difficiles. Le Seigneur est en train de préparer Son Eglise, Son Epouse bien-aimée, à Sa prochaine rencontre[60] ! Cette Epouse doit être enlevée[61] « pure, sans ride, ni tache, ni rien de semblable ». Cela ne peut être que l’œuvre bénie du Sauveur Lui-même, par Son Esprit et Sa Parole.

Pour que cette œuvre puisse être parfaitement achevée, il est nécessaire que le cœur des brebis qui composent cette Epouse soit honnête et bon et veuille garder la Parole de Dieu telle qu’Il nous l’a donnée, dans Sa pureté, Sa vérité et toute Sa beauté.

Dieu continuera aussi à faire lever des bergers selon Son cœur, des bergers appelés par Lui, intègres et vrais, des modèles du troupeau, qui paîtront les brebis. Ils pourront être pasteurs au sein d’églises organisées ou non mais ils auront tous un cœur de berger.

Nous croyons que les cinq ministères d’Ephésiens 4 : 11, depuis les temps apostoliques, n’ont jamais cessé de fonctionner même s’ils n’ont pas toujours été « officiellement » reconnus par certaines églises. Ils ne cesseront jamais de fonctionner jusqu’à la fin. Car Jésus a dit : « Je suis avec vous chaque jour, jusqu’à la fin du monde » (Mt 28 : 20). La présence du Seigneur nous est assurée par Son Esprit, par Sa Parole et par Son Corps vivant, qui comprend les véritables brebis (comprenant les conducteurs) du Seigneur. Ces bergers selon le cœur de Dieu sauront toujours qu’ils sont appelés à travailler en équipe mais pas n’importe comment : en Esprit et en Vérité !

Ces brebis et ces bergers sauront toujours entendre la voix du Seigneur. Ils auront donc toujours le discernement nécessaire, (même si ce discernement doit se développer au milieu de beaucoup d’épreuves et de souffrances), pour savoir à qui et à quoi ils ont affaire dans leur marche chrétienne, et comment se comporter partout dans la sainteté, l’humilité et l’obéissance.

Pour les brebis du Seigneur, isolées, persécutées et rejetées, elles doivent continuer à croire malgré les difficultés qu’elles peuvent rencontrer actuellement. Dieu est fidèle à Sa Parole et à Ses promesses. Il connaît leurs besoins et saura y pourvoir selon Sa volonté ! Cette volonté s’accomplira. Les obstacles, placés par les hommes sur le chemin de Dieu et de Son Esprit, n’ont jamais empêché les brebis du Seigneur d’avancer quand c’est Dieu qui les dirige !

Nous sommes donc partagés entre deux sentiments contraires. D’une part, une grande tristesse de voir l’apostasie grandir dans le monde entier et dans l’Eglise « visible »[62] et de voir le moment s’approcher inéluctablement où l’humanité assumera la responsabilité de ses choix. D’autre part, nous sommes extrêmement réjouis de voir s’approcher le jour de Christ et de voir l’Epouse se préparer activement à Son retour ! Elle sera prête quand la dernière trompette retentira !

« Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec Lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre[63] qu’on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant[64], et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition[65], l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu[66]. Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous ? Et maintenant vous savez ce qui le retient afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. Car le mystère de l’iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu[67]. Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement[68] ». (2 Th 2 : 1 à 8)

« L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan[69], avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité mais qui ont pris plaisir à l’injustice soient condamnés ». (2 Th 2 : 9 à 12)

« Pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâces à Dieu, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l’Esprit et par la foi en la vérité. C’est à quoi il vous a appelés par notre Evangile, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ ». (2 Th 2 : 13 et 14)

« Ainsi donc, frères, demeurez fermes, et retenez les instructions que vous avez reçues, soit par notre parole, soit par notre lettre. Que notre Seigneur Jésus-Christ lui-même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés, et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance, consolent vos cœurs, et vous affermissent en toute bonne œuvre et en toute bonne parole ! » (2 Th 2 : 15 à 17)

« Que le Dieu de paix vous sanctifie Lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! Celui qui vous a appelés est fidèle et c’est Lui qui le fera ». (1 Th 5 : 23 et 24)

Amen ! Que le Seigneur bénisse Son Corps !

[1] Voir « 46 1 Co 015-001 001 Le double aspect de la croix »

[2] Voir « 02 Ex 014-022 001 Obéir à Dieu – Marcher » et « 19 Ps 092-013 001 Comme le palmier »

[3] Voir « 38 Zc 004-006 001 La Parole et l’Esprit-Saint personnifiés »

[4] Voir « 21 Ec 004-012 001 Amour – Foi et Grâce »

[5] Voir « 43 Jn 017-017 001 Sanctification, consécration et service »

[6] Voir « 44 Ac 006-007 001 Obéir à la foi »

[7] Voir « 40 Mt 007-021 001 Jésus est Seigneur »

[8] Voir « 46 1 Co 004-002 001 La fidélité dans le service »

[9] Voir « 40 Mt 023-004 001 Une caractéristique des Pharisiens – le légalisme »

[10] Voir « 53 2 Th 002-003 001 Signe de la fin des temps – l’apostasie »

[11] Voir « 43 Jn 014-017 001 Le Saint-Esprit fait de nouvelles choses »

[12] Voir « 66 Ap 001-017 001 Tomber  dans l’esprit »

[13] Voir « 40 Mt 018-016 001 Prendre un ou deux témoins »

[14] Il n’est nullement question ici de juger ceux qui restent ou ceux qui partent… mais d’une obéissance personnelle à Dieu : l’apôtre Paul, après sa conversion sur le chemin de Damas, s’est éloigné de l’église pendant 14 années, dans le désert d’Arabie pendant que les autres apôtres oeuvraient au servir de Dieu ; Philippe fut envoyé sur « le chemin qui est désert » (Ac 8 : 26) alors que tous évangélisaient dans les villages (Ac 8 : 25 et 40)… Ce fut comme des parenthèses…

[15] Voir « 53 2 Th 002-003 001 Signe de la fin des temps – l’apostasie »

[16] Voir « 44 Ac 020-030 001 Les ravages des hérésies »

[17] Voir « 40 Mt 025-040 001 Amour et vérité comme but pour le salut »

[18] Voir « 01 Gn 019-016 001 Se séparer du monde ou s’affaiblir »

[19] Voir « 46 1 Co 013-013 002 Aimer dans la vérité »

[20] Voir « 13 1 Ch 021-001 002 Qui est Satan »

[21] Voir « 47 2 Co 011-014 001 L’œuvre de Satan »

[22] Voir « 54 1 Ti 006-012 001 Sens grec du mot confesser »

[23] Voir « 52 1 Th 001-009 001 Les fondements d’une vraie conversion »

[24] Voir « 45 Rm 006-004 001 Jouir de la Grâce n’autorise pas à vivre à sa guise »

[25] Voir « 46 1 Co 013-013 006 L’amour ne fait pas de compromis »

[26] Voir « 01 Gn 019-016 001 Se séparer du monde ou s’affaiblir »

[27] Voir « 40 Mt 023-024 001 Une caractéristique des Pharisiens – la condamnation »

[28] Voir « 40 Mt 018-015 001 Pardonner et restaurer seul à seul »

[29] Voir « 44 Ac 017-017 001 Le véritable combat spirituel »

[30] Voir « 49 Ep 005-021 001 Autorité et amour de Jésus puis de son disciple »

[31] Voir « 45 Rm 001-001 001 Serviteur de tous mais pas esclave »

[32] Voir « 09 1 Sm 026-011 001 Des leaders qui dominent et menacent »

[33] Voir « 60 1 Pi 005-003 001 Dominer le troupeau »

[34] Voir « 60 1 Pi 004-016 001 L’ingérence dans la vie intime chez les P.K. »

[35] Voir « 43 Jn 008-032 001 La vérité vous rendra libres »

[36] Voir « 42 Lc 007-039 001 Une caractéristique des Pharisiens – l’esprit de jugement »

[37] Voir « 19 Ps 016-009 001 Conversion – purification de l’âme et libération de l’esprit »

[38] Nous ne citerons que le cas de cette église où, entre autres choses, le pasteur imposait à tous les membres de lui fournir leurs relevés bancaires mensuels, ou de cette autre église dont le pasteur, qui exerçait une autorité tyrannique absolue, refusait violemment toute confrontation et toute remise en question, allant jusqu’à maudire publiquement dans ses prédications ceux qui voulaient le reprendre ou lui demander des comptes.

[39] Voir « 59 Jc 003-015 001 L’œcuménisme, un préliminaire à la théosophie »

[40] Voir « 45 Rm 002-016 001 Le mot Evangile approprié pour le corps de Christ »

[41] Voir « 49 Ep 005-021 001 Autorité et amour de Jésus puis de son disciple »

[42] Voir « 43 Jn 006-066 001 Fan ou disciple »

[43] Voir « 40 Mt 025-015 001 Au moins un talent »

[44] Voir « 52 1 Th 001-009 001 Les fondements d’une vraie conversion »

[45] Voir « 46 1 Co 015-001 001 Le double aspect de la croix »

[46] Voir « 44 Ac 019-020 001 Seule la repentance produit la délivrance »

[47] Voir « 26 Ez 009-004 001 La marque sur le front des élus »

[48] Une expérience forte, profonde et sincère avec Dieu n’est pas systématiquement synonyme de vie abandonnée à Lui en Jésus-Christ : voir « 52 1 Th 001-009 001 Les fondements d’une vraie conversion »

[49] Voir « 42 Lc 024-013 001 Jésus marche avec nous »

[50] Voir « 43 Jn 017-021 001 Les bases d’une véritable unité biblique »

[51] Voir « T0586 Le réveil du No. 312 de Azusa Street à Los Angeles » et « T0660 Evan Roberts et le réveil Gallois de 1904 »

[52] Voir « 46 1 Co 013-013 001 Aimer, c’est obéir à sa parole »

[53] Voir « 46 1 Co 013-013 003 L’amour obéit à la vérité »

[54] Voir « 19 Ps 023-005 001 Marcher avec Dieu dans la joie »

[55] Voir « 46 1 Co 009-027 001 Servir par amour et non par intérêt »

[56] Voir « 46 1 Co 015-001 001 Le double aspect de la croix »

[57] Voir « 43 Jn 006-047 001 La foi en Jésus »

[58] Voir « 16 Ne 001-003 001 Le but du réveil spirituel : une préparation »

[59] Nombre de serviteurs de Dieu ont été des instruments dociles et utiles entre les mains de Dieu ; citons par exemple Smith Wigglesworth, converti auprès des Méthodistes à l’âge de huit ans, prit son baptême chez les Baptistes, grandit spirituellement dans l’Armée du Salut, fit l’expérience de l’onction du Saint Esprit chez les Pentecôtistes ; John Wesley était prêtre anglican avant de sortir de l’Eglise Anglicane ; Charles Finney était presbytérien avant de devenir un pionnier du mouvement évangélique ; Hudson Taylor était méthodiste mais a aussi participé à des activités baptistes (particulièrement dans la rédaction d’un magazine baptiste)…

[60] Voir « 43 Jn 014-003 002 Des oppositions au retour de J.C. en deux étapes »

[61] Voir « 50 Ph 003-021 001 L’enlèvement, la glorieuse espérance de l’Eglise »

[62] Voir « 62 1 Jn 004-001 002 Quelque chose de grave se passe dans l’Eglise »

[63] Voir « 50 Ph 003-020 001 L’enlèvement, une doctrine ridiculisée et rejetée »

[64] Voir « 53 2 Th 002-003 001 Signe de la fin des temps – l’apostasie »

[65] Voir « 62 1 Jn 004-003 001 La personnalité de l’Antichrist »

[66] Voir « 53 2 Th 002-004 001 Signe de la fin des temps – Le signe religieux »

[67] Il s’agit de l’Eglise : voir « 42 Lc 021-028 001 Les signes des temps de la fin »

[68] Voir « 38 Zc 014-004 001 La défaite, le jugement et la fin de l’Antichrist »

[69] Voir « 13 1 Ch 021-001 002 Qui est Satan »

Session Theonoptie 2018

Bonjour,

Depuis quelque temps, régulièrement, certains demandent s’il serait possible d’organiser une session afin de prendre quelques jours pour partager, étudier, comprendre certains thèmes ou sujets bibliques en se rencontrant…

Aussi, nous proposons, pour ceux qui le souhaitent, d’organiser une semaine (près de Brest en Bretagne) en Juillet 2018 (du samedi 21 au samedi 28) durant laquelle nous pourrions étudier deux thèmes, et aussi répondre à des questions qui auraient été posées au préalable par mail (theonoptie@theonoptie.com)…

La semaine pourrait être organisée comme suit :

  • Prière avant le petit déjeuner pour ceux qui le souhaitent
  • Le matin une étude sur le premier thème (les fruits de l’Esprit par exemple)
  • L’après-midi une activité de visite et/ou de promenade dans les environs
  • Le soir une étude sur le second thème (peut-être des thèmes scientifiques, historiques ou d’actualité,… ?) et des soirées gardées pour répondre aux questions qui auraient été posées avant la rencontre.

Chaque étude serait suivie d’un temps de questions – réponses.

Après des négociations cordiales mais sérieuses avec un centre d’hébergement, nous sommes arrivés à un accord sous conditions :

  • nous devons être une soixantaine
  • une aide sera demandée après les repas (débarrassage, rangement)
  • nous nous occuperons du petit-déjeuner

En contrepartie de ces services, nous avons des tarifs intéressants pour la pension complète avec deux types de chambres (tableau récapitulatif plus bas avec la mention des chambres/lits réservés) :

  • Chambres hôtelières avec lavabo, douche et toilettes individuels dans chaque chambre :
    • 3 chambres seules (1 lit de 90) à 46,00 Euros par jour
    • 4 chambres doubles (2 lits de 90) à 41,50 Euros par jour et par personne (réservées aux couples)
    • 3 chambres de 3 lits de 90 à 39,50 Euros par jour et par personne
    • 1 chambre familiale avec 1 lit de 140 et 3 lits de 90 (dans une pièce séparée) à 34,50 Euros par jour et par personne
  • Chambre collective avec lavabo, douche et toilettes individuels dans la chambre :
    • 2 chambres à 1 lit superposé (2 places) à 38,00 Euros par jour et par personne (réservées en priorité aux couples)
  • Chambres collectives avec lavabo dans la chambre et douches et toilettes dans le couloir :
    • 4 chambres à 3 lits superposés (6 places) à 30,00 Euros par jour et par personne
    • 2 chambres à 2 lits superposés (4 places) à 34,50 Euros par jour et par personne

Il n’y a pas d’autre frais en dehors du coût des chambres et des repas indiqué ci-dessus.

Tout l’établissement est prévu (accès, sanitaires, …) pour l’accueil des personnes en fauteuil roulant.

Nous pouvons envisager une sortie sur une journée en car pour aller sur un site extraordinaire qui ne s’explique que par le déluge et qui montre de façon directe les effets du déluge sur la Bretagne (auquel cas nous aurions une soirée sur ce thème… Le coût du car serait de 12 Euros par personne (tarif à négocier en fonction du nombre de personnes). Qu’en pensez-vous ?

Pour ceux qui souhaitent venir, nous vous demandons de nous indiquer (theonoptie@theonoptie.com) quelle(s) chambre(s) vous souhaitez afin d’établir une liste et un plan d’occupation de l’établissement. Pour ceux qui viennent seuls, il est possible de séjourner dans une chambre collective (tarifs particulièrement intéressants)…

Si vous êtes intéressés, merci de nous prévenir aussi rapidement que possible en précisant éventuellement le nombre d’enfants avec les âges, ceci pour l’hébergement et pour prévoir des activités et un encadrement adaptés pendant les échanges bibliques.

Pour les personnes qui habitent la région, il est possible de nous rejoindre pour la journée (nous contacter pour le coût des repas) ou pour les partages bibliques.

Informations pratiques pour les accès :

  • Gare de Brest
  • Aéroport de Brest/Guipavas (avec certaines liaisons Low Cost)

Nous pouvons organiser les trajets entre la gare ou l’aéroport et le site d’hébergement.

Si certains sont intéressés pour du covoiturage (prendre ou être pris), nous le signaler (theonoptie@theonoptie.com) afin que nous puissions voir si cela est possible en fonction des inscrits.

Tableau récapitulatif des chambres :

Type de chambre Nombre de lit(s)  / personne / jour Réservée (X) / Libre  / chambre
Hôtelière 1 lit de 90 46,00 € Réservée 46,00 €
Hôtelière 1 lit de 90 46,00 € Réservée 46,00 €
Hôtelière 1 lit de 90 46,00 € Réservée 46,00 €
Hôtelière 2 lits de 90 41,50 € Réservée 83,00 €
Hôtelière 2 lits de 90 41,50 € Réservée 83,00 €
Hôtelière 2 lits de 90 41,50 € Réservée 83,00 €
Hôtelière 2 lits de 90 41,50 € Réservée 83,00 €
Hôtelière 3 lits de 90 39,50 € Réservée 118,50 €
Hôtelière 3 lits de 90 39,50 € LIBRE 118,50 €
Hôtelière 3 lits de 90 39,50 € LIBRE 118,50 €
Hôtelière 1 lit de 140 + 3 lits de 90 34,50 € LIBRE 172,50 €
Collective 3 lits superposés 5 lits de libre
                        Lit 1 30,00 € X 180,00 €
                        Lit 2 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 3 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 4 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 5 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 6 30,00 € LIBRE 180,00 €
Collective 3 lits superposés 6 lits de libre
                        Lit 1 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 2 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 3 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 4 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 5 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 6 30,00 € LIBRE 180,00 €
Collective 3 lits superposés 6 lits de libre
                        Lit 1 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 2 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 3 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 4 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 5 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 6 30,00 € LIBRE 180,00 €
Collective 3 lits superposés 6 lits de libre
                        Lit 1 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 2 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 3 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 4 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 5 30,00 € LIBRE 180,00 €
                        Lit 6 30,00 € LIBRE 180,00 €
Collective 2 lits superposés Réservée
                        Lit 1 34,50 € X 69,00 €
                        Lit 2 34,50 € X 69,00 €
                        Lit 3 34,50 € X 69,00 €
                        Lit 4 34,50 € X 69,00 €
Collective 2 lits superposés 4 lit(s) de libre
                        Lit 1 34,50 € LIBRE 69,00 €
                        Lit 2 34,50 € LIBRE 69,00 €
                        Lit 3 34,50 € LIBRE 69,00 €
                        Lit 4 34,50 € LIBRE 69,00 €
Collective 1 lit superposé (avec toilette et douche) 2 lits de libre
                        Lit 1 38,00 € LIBRE 38,00 €
                        Lit 2 38,00 € LIBRE 38,00 €
Collective 1 lit superposé (avec toilette et douche) 2 lits de libre
                        Lit 1 38,00 € LIBRE 38,00 €
                        Lit 2 38,00 € LIBRE 38,00 €

Quelques photos du site :

Entrée du site

Vue sur bras de mer

  

Site en forêt

Aile collective

Aile hôtelière

Vue extérieure de la salle de réunion

Chambre simple

Chambre à 3 lits de 90

Salle à manger

Salle de réunion

Salon

Lien vers une vidéo de présentation :