Le mouvement de la foi

Un mouvement qui exerce une grande influence dans différentes églises depuis de nombreuses d’années, est celui du pasteur Kenneth Hagin des U.S.A. Il est communément appelé «le mouvement de la foi», «la confession positive», «parole de foi», «l’évangile de prospérité», «rhéma» ou «zoé», etc. Tout au long de cette étude, nous allons nous servir de ces diverses appellations.

 

Kenneth Hagin, fondateur de ce mouvement, a aussi influencé beaucoup d’autres pasteurs bien connus aux U.S.A. et dans le monde, dont Kenneth Copeland, Fred Price, Charles Capps, Benny Hinn, Jerry Savelle, etc., qui sont devenus, avec lui, les propagateurs de son message. L’influence de leur abon­dante littérature est considérable dans le monde entier. Leur enseignement pénètre tout particulièrement dans les milieux charismatiques, mais aussi indi­rectement dans beaucoup d’autres communautés chrétiennes.

 

Ils enseignent que chaque chrétien peut posséder une santé parfaite et jouir d’une prospérité financière constante. S’appuyant sur cette hypothèse, ils encou­ragent leurs disciples à confesser qu’il possède toute ces choses « par la foi » et qu’il n’ont pas besoin de se soucier de la situation dans laquelle il se trouve. C’est ainsi que, par exemple, un chrétien se doit d’affirmer par la foi que son cancer a disparu, même si celui-ci est encore visible et constaté par le médecin.

 

L’essence même de cette doctrine consiste à avoir la conviction de posséder ce que l’on a confessé. Une telle déclaration est surprenante, mais on ne se pose pas la question de savoir si elle est en harmonie avec les Ecritures. Elle a égale­ment comme arrière-pensée la supposition prétentieuse que la parole d’un chré­tien a la même puissance créatrice que la Parole de Dieu. Selon cette conception, « sa confession de foi » correspondrait à la mise en action de « certaines lois divines ». Ses pensées et ses paroles produiraient donc une « force divine » capable de lui apporter guérison, santé et succès.

 

Kenneth Copeland enseigne que « ce sont les forces du monde spirituel qui créent nos circonstances environnantes et que celles-ci sont contrôlées par les paroles de notre bouche »[1]. Il dit encore : « Rien n’est trop grand ou trop puis­sant sur cette terre que la langue ne puisse contrôler… Vous pouvez même contrôler Satan en apprenant à contrôler votre propre langue »[2]. Selon ces pré­dicateurs « Dieu répond, et accomplit ce que nous commandons, si nous confes­sons nos besoins et nos désirs de manière positive et avec foi ».[3]


Notes :

[1] Kenneth Hagin, Words, p.21

[2] Kenneth Hagin, Having Faith in your Faith (traduction en français : Ayez Foi en votre Foi), p. 4 et 5

[3] Dan McConnell, A Different Gospel (traduction en français : Un Evangile Différent), p. 135

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s