Hérésies au sujet du sacrifice expiatoire de Jésus

Les responsables de mouvements, tels que la confession positive, possèdent non seulement une faus­se conception de la foi, mais encore ils falsifient le message de la croix, et des souffrances expiatoires de Jésus. Beaucoup de chrétiens, actuellement en faveur de ces mouvements, ignorent complètement cela. D’autres en minimisent l’importance, n’ayant pas saisi eux-mêmes la gravité de ces hérésies et la portée de ses conséquences. De nos jours, un grand nombre d’églises sont contaminées par ces fausses doctrines sans même le savoir.

 

Quelles sont donc les principales caractéristiques de leur doctrine concernant le sacrifice expiatoire de Jésus auxquelles ils sont si attachés ? Elle peuvent se résumer, en grandes lignes, par les idées suivantes :

 

  • Jésus n’a pas seulement porté nos péchés sur la croix, mais il est « deve­nu pécheur ». En mourant, il a pris sur lui la nature même de Satan, devenant ainsi un avec lui. C’est alors que Jésus est « mort spirituellement » ,et à partir de ce moment-là, il a cessé d’être Dieu. Il est devenu un homme mortel perdu, qui s’est écrié : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »[1]

 

  • Jésus fut alors emmené en enfer où il a été lié par les chaînes du péché, de la méchanceté, de la maladie et de toutes les oeuvres du diable. Satan s’est alors écrié : « Nous avons triomphé du Fils de Dieu ». Puis une célébration s’en est suivie en enfer. Il a alors cru qu’il avait enfin triomphé de Dieu.[2]

 

  • Jésus a par conséquent souffert une agonie au-delà de toute description en enfer. Pendant trois jours, toutes les cohortes de Satan se sont liguées contre lui. Puis soudainement, Jésus fut justifié. De son trône céleste, le Dieu Tout-Puissant s’est alors écrié d’une très forte voix : « C’est fini, c’est assez ». Maintenant le prix est payé. Jésus est né de nouveau en enfer et est redevenu vivant spirituellement.[3]

 

  • C’est ainsi que Jésus a brisé les chaînes du péché, de la maladie et du mal. L’enfer en a été ébranlé. Jésus s’est alors dirigé vers le diable, l’a saisi et jeté à terre. Comme Satan se faisait tout petit et qu’il tremblait sur le sol, Jésus a alors mis son pied sur lui et lui a arraché les clefs de la mort, de l’enfer et du séjour des morts.

 

  • C’est à ce moment-là que le Saint-Esprit a ouvert les portes de l’enfer et ressuscité Jésus d’entre les morts. Il est alors monté vers son Père, en lui annon­çant : « J’ai payé le prix. La prison est maintenant ouverte ».[4] C’est en tant qu’homme né de nouveau en enfer que Jésus a vaincu Satan. Jésus est donc le premier-né d’entre les morts. Il a commencé l’Eglise en enfer. L’Eglise a donc débuté, au moment où Jésus est né de nouveau en enfer.[5]

 

En lisant un tel exposé, nous nous posons immédiatement la question : mais où ont-ils trouvé tout cela ? En comparant « leurs révélations » avec la Parole de Dieu, nous sommes obligés de constater qu’une telle doctrine de la croix n’exis­te tout simplement pas dans les Ecritures. C’est de la pure fiction. C’est une doc­trine pernicieuse qui anéantit l’œuvre parfaite de Jésus-Christ accomplie sur la croix. En effet leur com­préhension du sacrifice expiatoire de Jésus est totalement faussée et dénaturée. « Un autre Jésus » et « un autre message de la croix » sont prêchés sous le prétex­te d’une compréhension plus profonde de ce qui s’est réellement passé entre la croix et le trône. Le tableau que les Ecritures nous offrent sur la rédemption accomplie par Christ sur la croix est infiniment plus glorieux et majestueux que la fiction présentée par Kenyon, Hagin, Copeland et leurs collaborateurs.


Notes :

[1] Kenneth Hagin, The Name of Jesus (Le Nom de Jésus), p. 32

[2] K Copeland, Believers’ Voice of Victory (La voix des croyants de la victoire), Septembre 91, p. 3 à 4 et 8

[3] E.W. Kenyon, What Happened (Ce qui arriva), p. 64

[4] K. Copeland, The Price of it All (Tout le prix), BVV, 19.9.91, p. 4 à 6

[5] Charles Capps, Authority in Three Words (L’Autorité en trios mots), 1982, p. 212 et 213

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s