Peu à peu Muhammad a remplacé Allah

La façon dont nous nous représentons Dieu se montre dans nos actions. Ishak Ibraham dit que « …le comportement d’un homme est la démonstration la plus convaincante de sa compréhension de Dieu; et son idée de Dieu exerce une influence profonde sur sa manière d’agir ». Cela est vrai pour les musulmans aussi bien que pour les adhérents des autres religions.

De nombreux livres ont été publiés sur la vie de Muhammad. Par mil­lions ses disciples ont étudié et admiré sa personnalité, il semble que nous puis­sions percevoir dans une certaine conception musulmane et dans la vie quotidien­ne, que Dieu, d’une façon ou d’une autre, a pris de moins en moins de place, tandis que Muhammad a pris de plus en plus une position d’importance.

Dieu est si merveilleux, si majestueux, si inaccessible. Mais Muham­mad est humain, il est plus proche.

Les musulmans tendent à être davantage impressionnés par lui. C’est une légende. C’est leur héros. Ils utilisent son nom pour un serment. Ils font la louan­ge de ses actions et ils évoquent les détails de sa vie quotidienne. Comme l’explique Ray Register: « Les musulmans ont développé une aura de sainteté autour de Mu­hammad. Chacun de ses actes en tant qu’homme a fixé le modèle de la vie quoti­dienne de tout musulman pieux »

Il est le sceau de tous les prophètes.

C’est-à-dire qu’il est le dernier et le plus important de tous. Ainsi, c’est le dernier messager de Dieu pour ce monde. Son message est donc la conclusion de tous les messages divins. Celui-ci s’adresse à tous les peuples, de toute race et de toute langue jusqu’au Jour du Jugement (Coran 7:158). Tous les apôtres et prophètes avant Muhammad étaient régionaux, et leurs messages ne s’adressaient qu’aux personnes de leur région.

Il fut créé avant tout autre création ou vie humaine.

Il est né pur.

Tor Andrae montre que les musulmans croient que Muhammad « était né pur et sans tache comme un agneau qui naît circoncis, et avec le cordon ombilical déjà coupé »

Sa religion est la religion parfaite.

Le Coran dit que l’islam est la religion parfaite de Dieu. Par elle, Dieu a accompli sa faveur envers l’homme (Coran 5: 3).

En fait, on peut observer des signes de vénération, d’adoration et presque de déification de Muhammad bien que les musulmans prétendent ne pas l’adorer et que lui-même les exhortait à n’adorer que Dieu seul. Considérons ce qui suit :

1 – Muhammad est vénéré au-dessus de tout autre être humain. Zafar Ah Khan dit dans l’un de ses poèmes: « Même si ma relation avec Dieu est rompue, que ma main ne se détache jamais du bord du vêtement de l’élu [Muhammad]. »

2- Il est considéré comme étant infaillible dans son jugement.

3- Il est considéré comme étant sans péché. Cette idée est maintenue, bien que le Coran dise que Muhammad fut chargé :

            a – de dire à ses disciples, « Je ne suis qu’un être humain comme vous »

            b – de demander pardon à Dieu pour son péché (Coran 18:109 ; 40: 55).

4-Son intercession peut procurer aux personnes l’entrée au Paradis.

5 – il est invoqué dans la prière. Les musulmans s’adressent à Muhammad dans certains appels à la prière, disant: « O! le plus beau dans la création de Dieu, celui au beau visage [visage aimable] le messager de Dieu… »

3 réflexions sur “Peu à peu Muhammad a remplacé Allah

  1. bonjour; les musulmans le considèrent-ils comme l’égal du Christ? ou bien pareillement au pape, dont les paroles et les idées sont considérées comme vérités absolues par les catholiques, le considèrent-ils comme élu choisi et dirigé par l’Eternel? Respectueusement

    J’aime

    • Bonsoir,
      Muhammad n’est pas considéré comme le Mahdi qui, selon l’Islam, serait un rédempteur eschatologique envoyé et inspiré par Allah, attendu par les musulmans. Il est cependant assez clair qu’au fur et à mesure des commentaires (hadiths et Sunna), Muhammad prend une place grandissante jusqu’à remplacer ‘Allah a bien des égards…

      Il faut souligner le fait que le terme Mahdi est absent du Coran. Il dérive de la racine h-d-y qui évoque le fait d’être guidé par Dieu . Cette racine ne possède pas, dans le Coran, une dimension eschatologique. « En outre, le Coran ne parle jamais du retour d’un sauveur dans ce monde-ci, de même qu’il ignore la notion d’un royaume futur ou d’une ère future, pleine de paix et de justice, qui précéderait le jugement ». Ce terme est utilisé sans connotation eschatologique ou messianique, dès les débuts de l’islam, pour désigner Mahomet, Abraham, al-Husayn ou d’autres personnages islamiques.
      Source principale : « Al-Mahdi », Encyclopedia of islam, vol. 5, p.1230 et suiv.
      Salutations

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s