L’autobus de la mort

« Avec mes frères responsables de l’Eglise de Medellin, nous avions décidé un jour de nous rendre dans une ville qui se nomme Armenia. Il fallait trois heures de bus et vous savez, en Colombie, posséder une voiture est un luxe. Le bus est le moyen de transport le plus commode et le plus économique.

Nous devions aller prier dans cette ville, comme nous le faisions aussi ailleurs. Ce jour là, nous n’avons pu être à l’heure, et notre départ fut manqué. Alors que nous arrivions, le bus venait de partir.

Tant pis, je n’ai pas mis la faute sur le diable comme beaucoup le font, mais j’ai remercié Dieu pensant qu’il avait autre chose pour nous.

Dieu permit que dans cette journée mon oreille reçoive une information catastrophique. L’autobus que nous devions prendre pour Armenia était tombé dans un ravin. Tous les passagers furent tués, à l’exception d’un homme qui eut les deux jambes coupées.

Dieu nous avait encore gardés de la mort »

« Genèse 28/15 : Voici, je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans ce pays ; car je ne t’abandonnerai point, que je n’aie exécuté ce que je te dis »

Une réflexion sur “L’autobus de la mort

  1. Merci, cher frère en Christ, pour ce témoignage qui démontre l’intérêt que nous porte l’Éternel Qui seul règne !
    Tout ce qui nous arrive de contraignant, tout ce qui semble se mettre en travers de nos projets ne vient pas de l’ennemi. Je connais personnellement un couple pastoral à qui D.ieu a fait rater son avion qui devait s’ écraser quelques heures plus tard en plein océan. Le Maître sait tout !
    Combien Il est primordial, pour nous chrétiens, d’être conscients de la souveraineté de notre Père céleste sur toutes nos circonstances. C’est alors que nous ne donnerons jamais gloire à l’ennemi et, pleins de confiance en Celui qui nous garde, nous resterons calmes dans toutes les situations !

    Que le Seigneur continue de bénir votre travail d’enseignement qui nous est très utile !

    Réjouissons-nous de ce que le grand D.ieu que nous servons soit encore avec nous tous les jours de cet an nouveau. Ses réserves de bontés ne sont pas épuisées, comme il est écrit.

    Bien aimé dans le Seigneur, je souhaite à vous et votre maison de prospérer sans réserves, dans tous les domaines de la vie, esprit, âme et corps.
    Bien chaleureusement en Christ ressuscité.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s