Muhammad est-il un successeur de Jésus ?

Dans Daniel 9 : 26, la traduction Louis Second révisée  traduit la fin de la phrase de la première partie du verset par « et il n’aura pas de successeur ». Cette formulation dans la traduction n’existe nulle part ailleurs[1].

Hormis la version Louis Segond, il n’existe aucune trace de ce passage ni dans les textes originaux ni dans les autres versions de la Bible. Avant de discuter le fond du problème, il importe de passer en revue ledit verset dans les autres versions de la Bible :

Bible de Jérusalem :

« Et après les 62 semaines, un messie supprimé, et il n’y a pas pour[2] … la ville et le sanctuaire détruits par un prince qui viendra. Sa fin sera dans le cataclysme et, jusqu’à la fin, la guerre et les désastres décrétés. »

 

Bible du Semeur :

« A la fin des soixante-deux semaines, un homme ayant reçu l’onction sera mis à mort, bien qu’on ne puisse rien lui reprocher. Quant à la ville et au sanctuaire, ils seront détruits par le peuple d’un chef qui viendra, mais sa fin arrivera, provoquée comme par une inondation, et jusqu’à la fin, séviront la guerre et les dévastations qui ont été décrétées. »

Bible de l’Alliance Biblique Universelle :

« A la fin de ces 62 périodes, on tuera un homme consacré, et personne ne le défendra. Puis un chef viendra avec son armée détruire la ville et le lieu Saint. Pourtant, ce chef finira sous les coups de la colère de Dieu. Mais jusqu’à sa mort, il fera la guerre et il détruira tout comme cela a été décidé. »

 

Bible de la Ligue Catholique de l’Evangile (Sous la direction du cardinal Liénart )

« Et après soixante-deux semaines un oint sera retranché sans qu’il ait eu de faute. Et le peuple d’un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin sera dans l’inondation, et jusqu’à la fin sera la guerre, savoir les dévastations décrétées. »

Bible TOB (Traduction Oecuménique de la Bible) :

« Et après soixante-deux semaines, un oint sera retranché, mais non pas pour lui-même. Quant à la ville et au sanctuaire, le peuple d’un chef à venir les détruira ; mais sa fin viendra dans un déferlement, et jusqu’à la fin de la guerre seront décrétées des dévastations. »

 

Bible Version autorisée anglaise, dite King James (Version J.N. Darby, considérée comme l’une des plus proches de l’Original) :

« Et après les soixante-deux semaines [le] Messie sera retranché et n’aura rien ; et le peuple du prince qui viendra, détruira la ville et le lieu saint, et la fin en sera avec débordement ; et jusqu’à la fin, [il y aura ] guerre, un décret de désolation. »[3]

 

Bible David Martin, texte de 1744 :

« Et après ces soixante-deux semaines, le Christ sera retranché, mais non pas pour soi ; puis le peuple du conducteur, qui viendra, détruira la ville et le Sanctuaire, et la fin en sera avec débordement, et les désolations sont déterminées jusqu’à la fin de la guerre. »

 

Bible d’André Chouraki :

« Après les soixante-deux semaines, un messie sera tranché, il ne sera plus. Un peuple-guide viendra et détruira la ville et le sanctuaire. Mais sa fin sera dans un cataclysme. Les désolations sont décrétées jusqu’à la fin de la guerre. »

 

Bible version arabe[4] (traduit des langues originales, soit l’Hébreu, l’Araméen et le Grec)

« Et après soixante-deux semaines, le Messie sera coupé et non pour lui-même. Et le peuple d’un futur Chef détruira la ville et le lieu saint et la fin en sera avec submersion ; et jusqu’à la fin, il y aura guerre et ruine décrétées. »

 

Les anciens manuscrits :

Les plus anciens manuscrits en notre possession sont en grec ancien. Dans ceux-ci, il n’est pas fait mention du mot successeur. D’ailleurs, voici le texte :

Et la traduction française : « Et après les soixante-deux semaines, un Messie supprimé, il n’y a pas pour lui… La ville et le sanctuaire détruits par un prince qui viendra. Sa fin sera dans le cataclysme et, jusqu’à la fin, la guerre et les désastres décrétés. »

 

Conclusion

Il est clair que l’expression « et il n’aura pas de successeur » ne figure pas dans les textes originaux. Cette expression résulte donc d’une interpolation pure et simple, ce qui explique pourquoi on ne la trouve pas dans les autres traductions.

 

Ainsi, une fois de plus, les musulmans utilisent une erreur de traduction moderne pour tenter de ramener à eux les textes bibliques… En effet, ils doivent impérativement « prouver » la l’islam par la Bible puisque le Coran lui-même affirme que la Thora et les Evangiles sont des écrits de Dieu, qu’ils sont bons, et qu’il faut les suivre…


Notes :

[1] La Traduction littérale du verset serait : « Et après les soixante-deux semaines (le) Messie sera retranché et n’aura don. » La Bible traduite sous la direction des membres du rabbinat français, sous l’égide de M. Zadoc Khan, transcrit cette dernière phrase ainsi :- Et après ces soixante-deux semaines. un oint sera comme sans avoir de successeur légitime. Pour ce traducteur, il s’agirait ici de l’assassinat du grand-prêtre Onias. En fait Onias III fut assassiné à Antioche en 171 av. 1.-C. Mais deux séries d’obstacles se dressent contre cette interprétation.

D’abord Onias n’a pas droit à la qualification de Prince, et de plus, d’autres grands-prêtres lui ont succédé.

La deuxième objection est plus sérieuse encore. L’assassinat d’Onias a eu lien 51 semaines d’années après l’édit de Cyrus et 40 semaines d’années après l’édit d’Artaxerxès et non pas soixante neuf semaines d’années après!

Or, il faut faire partir cette chronologie, non de l’édit de Cyrus qui avait pour objet uniquement la reconstruction du temple (2 Chr. 36:23 Esd. 1:1-3), mais de l’édit d’Artaxerxès (Néh. 2 : 5-8), qui avait pour objet la reconstruction de la ville. Or cet édit fut promulgué vers 450 av. J-C. Si Ion y ajoute 69 semaines d’années. on arrive à la deuxième décennie de l’ère chrétienne. Cette période correspond au début du ministère de Jésus, qui se termina par son retranchement.

[2] Une note de bas de page indique que la traduction est incertaine.

[3] And after threescore and two weeks shall Messiah be cut off, but not for himself : and the people of the prince that shall come shall destroy the city and the sanctuary ; and the end thereof [shall be] with a flood, and unto the end of the war desolations are determined.

[4] Arabic Bible 43, édition Maison de la Sainte Bible du Moyen Orient, 28M– 1988

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s