Torturé, son bourreau se converti

J’étais médecin au 1st Cavalry[1] dans les montagnes du centre du Vietnam. J’y étais depuis huit mois lorsque nous fûmes pris dans un combat. J’étais sur le terrain en train de m’occuper d’un camarade blessé quand l’ennemi surgit derrière nous, et nous fûmes faits prisonniers.

Quand je suis parti au Vietnam, j’ai emporté un petit Nouveau Testament sur lequel j’avais inscrit mon nom et l’adresse de mes parents. Quand nous fûmes capturés, je le cachai et je pus ainsi le garder subrepticement avec moi en détention. Je restais prisonnier de guerre pendant quatre ans et pendant ce temps, j’ai été battu et parfois mis en isolement. Certains gardiens étaient plus hostiles que d’autres.

Trois d’entre nous s’évadèrent en utilisant une courroie de sandalette pour brûler les barres de bambou de notre fenêtre. Nous avons tout laissé derrière nous y compris mon Nouveau Testament. Nous avons réussi à quitter le pays, en nous déplaçant surtout de nuit. Nous sommes tombés sur nos troupes trois semaines plus tard et fûmes enfin sauvés.

Il y a environ deux ans, mes parents m’ont téléphoné pour me dire que j’avais reçu une lettre du Vietnam. A ma plus grande surprise, elle venait d’un des gardiens qui m’avaient torturé pendant ma détention. Il avait trouvé mon Nouveau Testament et l’avait gardé. Après la guerre, il s’était enfui en Thaïlande et après avoir lu le Nouveau Testament, il avait accepté Jésus comme son Sauveur personnel. Maintenant il servait le Seigneur auprès des Vietnamiens. Il déclarait qu’il venait à Miami et qu’il voulait prendre contact avec moi. Je lui répondis et lui donnai mon numéro de téléphone.

Quand il arriva en Floride avec sa femme, ils m’appelèrent. Nous nous sommes mis d’accord pour une rencontre. J’étais déjà dans la pièce lorsqu’il est arrivé. Il est aussitôt tombé à genoux devant moi et m’a demandé pardon. Je lui répondis que je ne pouvais pas encore lui pardonner pour la douleur et les dégâts physiques qu’il m’avait causés. Je lui dis que je devais travailler à cela.

Il m’invita à venir à Miami pour raconter notre histoire à l’assemblée. J’acceptais mais, une semaine avant la date où l’on devait se voir, l’ouragan Andrew frappa la région de Miami. Pendant l’ouragan, il sortit et il fut tué.

Sa femme insista pour que je vienne parler dans l’église comme son mari l’avait voulu. De la chaire, j’ai pu lui pardonner toute la brutalité dont il avait fait preuve à mon égard. Sa femme m’offrit le petit Nouveau Testament que j’avais laissé derrière moi lors de mon évasion.

Mon expérience montre combien est puissante la Parole de Dieu et ce qu’elle peut faire. Elle m’a réconforté et m’a fortifié pendant ma détention. Ensuite elle a changé la vie d’un homme qui avait été extrêmement brutal et hostile, qui n’avait rien connu de l’amour de Dieu et de Sa tendre main jusqu’à sa lecture. Aujourd’hui, il est dans les bras du Père.

Fred Hanzlik, Floride


Note :

[1] La 1re division de cavalerie américaine est une division blindée appartenant à l’US Army.

Une réflexion sur “Torturé, son bourreau se converti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s