Il n’y a pas d’obscénité dans notre langage

Qu’est-ce qu’un langage obscène? Selon un dictionnaire, il s’agit d’un langage « inju­rieux, vulgaire ou irrévérencieux ». Malheureuse­ment, dans bon nombre de pays, cette façon de parler est devenue monnaie courantes. Si autrefois, en général, seuls les hommes se permettaient d’employer un tel langage, aujourd’hui il est de plus en plus fréquent de l’entendre dans la bouche des femmes. Toutefois, dans certai­nes cultures, il fut un temps où le langage obs­cène nexistait pas. Considérons par exemple le témoignage de James Kaywaykla, un Apache.

 

James est né au Nouveau-Mexique (États­Unis), en 1873 suppose-t-on. Vers la fin du sa vie, alors quil atteignait les 90 ans, voici ce qu’il a raconté:

 

“Un matin, j’ai été réveillé par le son de la voix de mon grand-pères. Assis à l’entrée de no­tre hutte, il contemplait le lever du soleil et chantait la Chanson du matin, un hymne à la gloire de Yusn[1] […] Il le remerciait ainsi pour l’un de ses plus beaux dons : l’amour entre un homme et une femme, lien que les Apache con­sidèrent comme sacré. Jamais ils ne font de plaisanteries obscènes sur le sexe, et ils ne comprennent pas que l’homme blanc ose tour-ner en dérision la conception et la naissance. A leurs yeux, cela équivaut à blasphémer le nom de Dieu. Je suis très fier qu’il n’y ait pas d’obscénité dans notre langage. Pour nous, le privilège de pouvoir participer à la création d’une nou­velle vie est plutôt une occasion de remercier le Créateur de la vie.

 

Voilà près de 2000 ans, l’apôtre Paul a écrit: “Qu’aucune parole pourrie ne sorte de vo­tre bouche, mais quelque parole qui soit bonne pour bâtir quand il en est besoin, pour qu’elle communique à ceux qui l’entendent ce qui est favorable. “ Il a également déclaré; “Que for­nication et Impureté sous toutes ses formes ou avidité ne soient même pas mentionnées parmi vous comme il convient à des saints; ni con­duite honteuse, ni propos stupides, ni plaisan­teries obscènes-— choses qui ne sont pas convenables —, mais plutôt l’action de grâces. “  — Ep 4 : 29 ; 5 : 3 et 4.

 

Comment chasser de notre cœur, de notre esprit et de notre bouche le langage et les plai­santeries obscènes ? Ce conseil que PauI a donné aux Philippiens peut tous nous aider:

 

« Frères, toutes les choses qui sont vraies, tou­tes celles qui sont dignes, toutes celles qui sont justes, toutes celles qui sont pures, toutes celles qui méritent d’être aimées, toutes celles qui ont bon renom, s’il y a quelque vertu et s’il y a quel­que chose qui soit digne de louanges, conti­nuez à considérer ces choses. » — Phi 4 : 8.


Note :

[1] Selon la croyance apache, Yusn est le créateur de la vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s