La Kundalini ou la puissance du Serpent

La Kundalini est un concept intimement lié au yoga et plus ou moins explicite dans son enseignement, selon l’école de yoga.

 

Dans les enseignements yoguiques, la Kundalini (d’après un terme sanskrit, kundal signifiant « boucle ») désigne une puissante énergie se trouvant lovée dans l’os sacrum. Elle est représentée comme un serpent enroulé sur lui-même trois fois et demi. Par différentes techniques de stimulation, la Kundalini s’éveille et « monte » le long de la colonne vertébrale depuis l’os sacrum jusqu’au sommet de la tête, progressant d’un chakra[1] à l’autre afin de les harmoniser un à un. Le yoga enseigne que cette énergie porte la conscience du Soi, et que l’éveil de la Kundalini conduit à la réalisation, par le pratiquant, de sa plus haute conscience[2].

 

La traduction en français de l’expression « Kundalini Yoga » signifie « Yoga de la puissance du Serpent. » L’Hindouisme enseigne que tout être humain possède un « serpent spirituel » résidant à la base de sa colonne vertébrale. Un maître « éveillé » ou gourou possède l’onction nécessaire pour éveiller ce serpent. Il peut le faire de diverses manières :

 

  • En touchant le candidat.
  • En soufflant sur lui.
  • Par ses enseignements.
  • Par sa simple présence.

 

L’Hindouisme offre diverses formes de yoga. Le mot « yoga » signifie « joindre. » Le but de tous ces yogas est de donner à l’adepte une conscience cosmique et de l’unir (le joindre) à « Dieu », Shiva. Le Kundalini Yoga provient d’une forme de l’Hindouisme connu sous le nom de Kashmir Shivaism (Shivaïsme du Cachemire).

 

Cette forme de yoga est pratiquée dans la région du Cachemire. Le dieu adoré par ces Hindous s’appelle Shiva qui est l’un des principaux dieux Hindous.

 

Le Kundalini Yoga fut découvert en Europe par l’entremise de Carl-Gustav Jung au cours de conférences qu’il donna sur ce sujet en 1932 au Club Psychologique de Zürich, alors que la discipline était encore totalement inconnue en Occident. Cependant, les divers enseignements d’autres types de yoga avaient déjà été comparés aux écrits de Jung avant que ce dernier ne s’intéresse au sujet.

 

Dès la fin des années 1960, le Kundalini Yoga, jusqu’alors resté confidentiel en Inde car considéré comme très puissant et réservé à une élite, fut enseigné en Occident par le maître de cette discipline Yogi Bhajan (1929-2004). Utilisant notamment le Kundalini Yoga pour aider les toxicomanes à sortir de la dépendance aux drogues, il diffusa son enseignement à travers le monde entier ayant surtout comme objectif de former des professeurs[3].

 

En pratiquant le Kundalini yoga, les chants répétitifs, la méditation, et avec la transmission de pouvoirs spirituels d’un gourou, l’adepte peut éveiller sa Kundalini[4].

 

Le Kundalini Yoga est donc le yoga Hindou de la PUISSANCE. C’est le chemin de la puissance surnaturelle et de l’union avec la divinité.

 

Le Kundalini Yoga peut aussi conduire au dérangement mental, à la psychose, à la possession démoniaque ou à l’oppression démoniaque. Si vous consultez n’importe quel site du Nouvel Age sur Internet, on y parle de la Kundalini. Ils mettent tous en garde contre les dangers de ce yoga, et le risque que l’on court à éveiller la puissance de ce serpent.

 

Depuis la chute d’Adam, l’homme a recherché la puissance et s’efforce de devenir semblable à Dieu. Dans l’Hindouisme, le Shivaïsme du Cachemire est le moyen le plus direct d’atteindre ces objectifs.


Notes :

[1] Un chakra (roue, disque en sanskrit) est le nom couramment donné à des objets ayant la forme d’un disque, parmi lesquels le soleil. Les Chakra spirituels sont décrits dans le Kundalinî yoga, représentés par des fleurs de lotus et marquant, sur le corps spirituel de l’homme, la progression de l’énergie (essentiellement sexuelle). Les Chakra sont utilisés en médecine chinoise et en acupuncture, mais aussi dans le Reiki, dans le mouvement du Nouvel Age, dans les philosophies ésotériques et occultes…

[2] Certains ésotéristes voient dans la libération de l’énergie de la Kundalini une pratique très dangereuse pouvant avoir des conséquences très néfastes sur la psychologie de la personne dont la Kundalini a été libérée.

[3] Curieusement tous les mouvements de ce type se diffusent toujours en affichant un souhait d’élitisme !

[4] Déjà certains ésotéristes voient dans la libération de l’énergie de la Kundalini une pratique très dangereuse pouvant avoir des conséquences très néfastes sur la psychologie de la personne dont la Kundalini a été libérée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s