Hérésie – Tomber dans l’Esprit

L’expression « tomber  dans l’esprit » est non-biblique. Elle tire ses racines doctrinales du gnosticisme[1] chrétien et des religions orientales mystiques. Dans le monde  occulte, elle est connue sous le nom de « la puissance du serpent », « éveillez  votre chakra » ou « éveiller la kundalini » au moyen de techniques de yoga hindou  par le biais de l’imposition des mains d’un gourou lors d’une initiation « shakti-pat ».

 

Dans le « monde chrétien », cette pratique a été reprise par les Shakers[2] au début  des années 1900. « Tomber dans l’esprit » fut réintroduit  plus tard par le Mouvement de la Pluie de l’Arrière-Saison[3] et s’est répandu dans la vie de spirites/spiritualistes guérisseurs[4].

 

Plus récemment, cette pratique a été utilisée  par le Mouvement Rhéma (appelé aussi le mouvement Parole de Foi) et s’est propagée  par des personnes telles que Kenneth Hagin, Kenneth Copeland, Rodney  Howard-Browne et Benny Hinn. Elle a pris de l’ampleur, comme du levain, dans de nombreuses dénominations lorsqu’elle a été popularisée  par John Wimber et Vineyard, avec la « bénédiction » de Toronto et « l’effusion » de Pensacola.

 

Au lieu de voir Dieu agir, les gens sont poussés ou manipulés par l’hypnose suggestive après avoir été préparés  par le truchement d’une musique ou des paroles répétitives et hypnotiques, comme dans les spectacles  d’hypnose.

 

Les expériences du « chute dans l’esprit » sont fréquemment  accompagnées d’hystérie, d’imitations d’animaux, d’un comportement d’ébriété et d’un parler empâté.

 

Dans la Bible, les expériences de Jean, de Daniel et d’Ezéchiel sont accompagnées d’un sentiment de terreur face à la sainteté et à l’impressionnante présence du Seigneur. Ces hommes de Dieu ont partagé les mêmes visions eschatologiques sous des aspects  différents, et leur expérience était si terrifiante  que le Seigneur a dû envoyer un ange pour les rassurer et leur dire de ne pas avoir peur afin qu’ils puissent la supporter. Une telle expérience est unique : elle se produit une fois dans la vie d’un homme avec un but précis dans une situation spécifique.

 

Par contre, de nos jours, les gens retournent encore et encore pour recevoir « une autre dose » de l’Esprit, pour « tomber dans l’esprit » une fois encore. De telles personnes ne cherchent pas le Seigneur mais une expérience. C’est une contrefaçon d’une expérience authentique et biblique qui la réduit à une animation. Revenir de la sorte pour « re-tomber dans l’esprit » revient à faire la  queue pour « faire un autre tour » de manège. Et personne ne semble s’inquiéter de ce que peut enseigner la Parole de Dieu sur ce sujet !

 

Malheureusement l’ignorance de la Parole de Dieu et l’enseignement déformé de certains pasteurs amènent les chrétiens à rechercher des expériences plutôt qu’une présence constante de l’onction de Dieu sur leur vie. Même s’ils ont expérimenté la  nouvelle naissance, ils n’ont pas reçu d’enseignement biblique de la Parole de Dieu, ils ne savent pas ce qu’est d’être un disciple de Jésus-Christ et ne sont pas parvenus à acquérir  du discernement. Chercher les manifestations du Saint-Esprit au lieu  de la volonté de Dieu, courir après les expériences pour avoir des sensations revient à rechercher et demander des signes or Jésus  a comparer ceux qui agissent ainsi à une génération adultère et perverse (Lc 11 : 29).

 

Les psychiatres et les experts sur l’hypnose font campagne contre son utilisation non clinique dans le divertissement ou la recherche de sensations mettant en garde ce genre de manipulation. Certains dirigeants chrétiens qui ont abandonné ces  pratiques ont des témoignages qui corroborent à ces mises en garde[5]. Il y a  plusieurs différences fondamentales entre l’expérience  authentique et biblique de l’onction de l’Esprit et ce qui se passe aujourd’hui auprès de ceux qui « tombent dans l’esprit ».

Certains pointent au fait que ce phénomène était  commun dans le ministère de certains hommes de Dieu comme John Wesley, George Whitefield, Jonathan Edwards  ou Charles Finney. Attention ! Pour  vérifier l’authenticité de quelque chose, notre référence doit toujours être la Parole de Dieu et non un homme, quel qu’il soit ou une expérience particulière[6].

 

Dans la Bible, « tomber devant la face de Dieu » était une  expérience unique, qui ne se produisait qu’une fois ; ce n’était pas répété,  ni recherché.  En fait, pour les adeptes de « la chute dans l’esprit », il s’agit d’une sorte de vérification  que l’Esprit de Dieu est encore à l’œuvre.

 

Le vrai test de la puissance de Dieu dans notre  vie comme croyant est la puissance de vivre saintement et non des  cascades ou des acrobaties. Dans une grande assemblée à Londres,  un homme supposément « tombé dans l’Esprit » s’est  fendu le crâne. Le dirigeant de cette dénomination a dit que cela s’était  produit parce qu’il n’y avait pas de tapis à cet endroit précis !  Dans une église  pentecôtiste en Angleterre, une femme après être tombée  plus d’une fois par terre, supposément « dans l’Esprit » a perdu le contrôle de sa vessie. En plus, elle insistait  que d’autres viennent la rejoindre par terre, leur disant qu’ils attristaient l’Esprit s’ils refusaient. Je ne peux pas penser à quelque chose  de plus déformé que de suggérer que l’Esprit de  Dieu produit l’incontinence comme manifestation de Sa présence.

 

Regardons cette expérience de plus près  lorsqu’elle se produisait dans la Parole de Dieu, en contraste avec  ce que nous voyons aujourd’hui. Nous ne voulons pas suggérer  que si quelqu’un tombe sur le dos, son expérience est fausse ou purement psychologique ou démoniaque. Toutefois, lorsque cela arrivait dans la Bible, les gens tombaient sur leur face devant le Seigneur, jamais sur le dos ou en arrière :

 

  • Abraham se prosterna devant les trois hommes (apparition de la trinité) sous les chênes de Mamré (Gn 18 : 2).

 

  • Lot se prosterna la face contre terre devant les deux anges qui le visitèrent dans Sodome (Gn 19 : 1).

 

  • Moïse « s’inclina à terre et adora » devant le buisson ardent (Ex 34 : 8).

 

  • Balaam « s’inclina et se prosterna » devant l’ange de l’Eternel qui lui barra la route (Nb 22 : 31).

 

  • Gédéon se prosterna lorsqu’il entendit le récit et l’explication du songe que fit l’un de ses ennemis (Jg 7 : 15).

 

  • Manoach et sa femme, les parents de Samson, « tombèrent la face contre terre » lorsque l’Eternel vint leur annoncer la future naissance de leur fils (Jg 13 : 20).

 

  • Daniel « tomba la face contre terre » lorsqu’il entendit les paroles que Dieu prononçaient (Dn 10 : 9).

 

  • Lorsque les ennemis et les faux accusateurs sont venus pour arrêter Jésus, il est écrit qu’ils reculèrent et tombèrent (Jn 18 : 6). Le terme employé pour « tomber » est pipto qui signifie adorer. Ils ne tombèrent donc pas en arrière mais bien sur leur face.

 

  • Même les idoles tombent la face contre terre devant l’Eternel (1 Sm 5 : 3 et 4).

 

Quand Dieu choisit aujourd’hui d’agir et de se manifester d’une façon puissante auprès de ces enfants, Il le fait toujours en harmonie avec Sa Parole tel que dans les ministère des hommes de Dieu comme Wesley, Whitefield et Edwards et non comme dans ceux de Benny  Hinn, Colin Dye, Steve Hill ou Rodney Howard-Brown. Le premier groupe était de Dieu tandis que le second ne l’est pas. Nous ne devons pas confondre

  • ce qui est biblique avec ce qui est populaire ;
  • une onction de l’Esprit qui amène toujours au désir de sainteté et à la maîtrise de soi avec une manifestation de la chair (comprenant les aspects psychologiques) ou, parfois, démoniaque[7].

 

Puisque le fruit du Saint-Esprit est la  maîtrise de soi (Ga 5 : 23), aucune expérience surnaturelle,  quelle qu’elle soit, aussi merveilleuse soit-elle, ne peut justifier que des gens tombent inconscients ou crient comme des maniaques sur le sol[8]. Une expérience authentique venant du Seigneur  n’enverrait pas quelqu’un s’écraser au sol, vibrant comme une victime d’épilepsie et ressemblant plus au démoniaque décrit dans l’Evangile de Marc au chapitre 9 (Mc 9 : 25). Dans ce passage, l’action de Jésus-Christ n’a pas été de propulser l’homme possédé sur le sol mais de le délivrer pour qu’il se relève dans son bon sens. L’action de Jésus-Christ reflète une oeuvre  rédemptrice de Dieu et transforme la vie d’un croyant. Si l’expérience authentique  de la rencontre avec le Messie n’était pas autant imitée dans la chair, nous verrions peut-être le Seigneur agir davantage dans l’Eglise.

 

Selon les Écritures,  nous avons un devoir de discernement et de jugement envers les manifestations qui sont dites venant de Dieu : Dieu ne fait rien de nouveau… Dieu continue son œuvre auprès de ceux qui L’acceptent comme Sauveur et Seigneur.


Notes :

[1] Le gnosticisme est un mouvement religieux regroupant des doctrines variées du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient qui se caractérisent généralement par la croyance que les hommes sont des âmes divines emprisonnées dans un monde matériel.

[2] Ils avaient un certain nombre de doctrines  et de pratiques hérétiques et utilisaient la nécromancie  en convoquant, conversant et en suivant les décrets de « l’esprit » de  leur défunt dirigeant – Mère Anne – qui, croyaient-ils  – était l’expression femelle de la Divinité : Voir « 40 Mt 006-009 001 Dieu, masculin ou féminin »

[3] Ce mouvement a été déclaré non-biblique dans ses doctrines et ses pratiques par les Assemblées de Dieu qui l’a exclu de leur dénomination en 1949.

[4] Pour citer quelques noms : William Branham, A.A. Allen, Jack Coe, Kathryn Kuhlman.

[5] Sur un réseau national  de télévision en Grande Bretagne, Mark Haville, un prédicateur qui dirige le ministère vidéo National Prayer Network, a expliqué sa prise de conscience que de courir ici et là, imposant les mains sur les gens pour les faire tomber est totalement anti-scripturaire.

[6] Dans le ministère des hommes comme Wesley, Whitefield et Edwards, il arrivait qu’un grand nombre de personnes tombent sur le sol mais cela ne ressemblait pas à ce que nous voyons de nos jours.  Dans leurs ministères, il s’agissait de gens qui ne connaissaient pas Jésus-Christ comme Sauveur. Ces gens tombaient sous la puissance du Dieu juste et saint, tremblants et se repentants de leur péché pour être sauvés.  Il ne s’agissait pas de chrétiens déjà régénérés qui se comportaient comme des dépendants ou addictes de ces expériences.

[7] Plusieurs adeptes de la « chute dans l’esprit » comme le pasteur John Kilpatrick de Pensacola, témoignent d’une sensation de lourdeur du corps avant de « tomber dans l’esprit » en arrière. Il est important de remarquer qu’il s’agit d’une caractéristique fréquemment décrite par les possédés et dans les rites occultes, orientaux et du Nouvel Age.

[8] Que penser du témoignage de cette femme qui, sous « l’onction de l’esprit » est tombée à plusieurs reprises et qui ne pouvait plus contrôler son périnée de sorte que les pasteurs ont pu dire « qu’elle urinait dans l’église sous l’onction de l’esprit » ? L’action de l’Esprit peut-elle se manifester par l’incontinence ?

2 réflexions sur “Hérésie – Tomber dans l’Esprit

  1. Bonjour Eddy, Merci pour cet article complet. Dommage qu’il n’ait pas été écrit il y a 25-30 ans lorsque cette vague est arrivée sur l’Europe, cela aurait probablement été d’une grande aide pour beaucoup. Car beaucoup ont été choqués, troublés, etc.. Cela a causé des divisions au sein des églises en Suisse et probablement ailleurs aussi. Il y a eu d’autres « vagues » après cela et il y en a encore d’autres aujourd’hui. Elles arrivent de plus en plus vite, ce qui fait que les gens n’ont plus le temps de se poser de bonnes questions et prendre du recul. Pour certains, Il faut « surfer » sur la vague : telle est l’expression de Jeunesse en Mission !

    En Suisse, actuellement il y a, entre autres, « la culture de l’honneur » qui vient des USA de l’Eglise Béthel Californie et c’est catastrophique. Les bergers sont séduits par cette doctrine et ne protègent plus le troupeau. La confusion augmente de plus en plus. (Pour plus d’informations sur cette doctrine, il y a un très bon site « http://www.soyonsvigilants.org » tenu par un chrétien d’Echallens/Suisse Romande nommé Serge Bornick, que je connais personnellement. Serge est un homme qui aime la Parole, il est né dans le milieu darbyste. Il est sérieux et méticuleux ).

    Peut-être serait-il judicieux que vous vous mettiez en contact avec lui pour lui transmettre vos différents articles. Il pourrait les mettre à disposition sur son site. C’est une suggestion.

    Encore merci pour vos études qui nous aident à comprendre, à connaître qui est Dieu, comment Il agit, etc… C’est précieux. SVP Continuez ! Fraternelles salutations, Pascale Rochat

    >

    J'aime

    • Bonsoir,

      En fait ces textes et bien d’autres (environ 1000) étaient sur un site il y a une dizaine d’années mais ce site a été détruit par des musulmans…
      J’avais reconstruit la presque totalité du site mais celui-ci a à nouveau été détruit par des musulmans il y a environ 5 ans…
      Actuellement je n’ai que très peu de temps pour remettre tous les textes… alors je le fais au fur et à mesure des questions ou des remarques…

      Je suis heureux d’apprendre qu’un frère tiens aussi l’étendard de la vérité bien haut… Comme au temps d’Elie, il y a de nombreuses personnes qui sont consacrées à Dieu et qui n’ont pas plié le genou devant la mondanité ou la modernité…

      Salutations,

      Eddy

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s