Signification d’Exode 20-5

(Suite de « La malédiction des ancêtres n’est pas biblique (Partie 2) » : https://wp.me/p8REsR-gf)

Nul ne peut être trompé s’il donne une attention particulière à ce que Dieu dit réellement dans les quatre versets suivants :

 

« Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’à mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commande­ments » (Ex 20:3-6).

 

  1. a) Le mot « malédiction » ne se trouve pas du tout dans le texte. Dieu avertissait Israël de son jugement sur l’extrême gravité du péché d’ido­lâtrie, celui-ci étant à l’origine de nombreux autres péchés.

 

  1. b) Dieu voulait que son peuple sache qu’une culture idolâtre a des conséquences désastreuses sur la progéniture jusqu’à la troisième ou quatrième génération.

 

  1. c) L’expression « troisième ou quatrième » génération est la transcription biblique d’un fait très largement constaté en psychologie et utilisé en psychothérapie : une atteinte à la personne morale par un membre proche de la famille est destructeur jusqu’à la troisième ou quatrième génération si le choix de chacune de ses générations est de marcher sans Dieu. Attention, cette transmission trans-générationnelle ne s’effectue que par reproduction du trouble ou des méfaits sur les enfants, sans qu’il n’y aie d’aucune façon que ce soit une transmission spirituelle !

 

  1. d) Les propagateurs de cette fausse doctrine ne parlent pratiquement jamais du verset suivant. Celui-ci affirme que Dieu promet aussi de faire miséricorde jusqu’à mille générations à ceux qui l’aiment et qui gardent ses commandements. D’une part l’apôtre Paul déclare « Là où le péché a abondé, la grâce a surabondé » (Rm 5:20), d’autre part, le décompte des générations entre Adam et nous donne un nombre de aïeux inférieur à 700 !

 

Acceptons la Bonne Nouvelle de l’Evangile: « Christ nous a rachetés de la loi, étant devenu malédiction pour nous (car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois) afin que la bénédiction d’Abraham ait pour les païens son accomplissement en Jésus-Christ » (Ga 3:13-14). Il est donc vain de chercher un autre moyen de libération de la malédiction que celui de la croix. Nous ne pouvons absolument rien ajouter à l’oeuvre parfaite et complète de Golgotha. Ceux qui sont en Christ ne sauraient hériter la malédiction des ancêtres !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s